La Champagne
Des Champagnes pas ordinaires

Source: CIVC
4 Grandes Régions

La côte des blancs (6 169 hectares)
Principalement Chardonnay, Sol crayeux

La montagne de Reims (3 725 hectares)
Principalement Pinots Noirs, Sols crayeux et quelques colluvions (débris provenant de l'érosion), sable et silice sur la petite montagne

La vallée de la marne (11 593 hectares)
Principalement Pinots Meuniers, Sols marneux et argilo calcaire

La côte des bar (6 817 hectares)
Principalement Pinots Noirs sauf à Montgueux essentiellement planté en chardonnay, Sols calcaires

319 villages et crus dont 17 Grand crus et 44 Premiers Crus.


Les différentes qualités

Le Brut

C'est la signature du domaine ; il s'agit de la cuvée la plus importante en terme de commercialisation (85%). Le brut est le concept de base du champagne puisque c'est la notion d'assemblage (plusieurs années) qui est mise en avant dans son élaboration. Le dosage est faible moins de 15g de sucre par litre de vin.

Il est en général composé des trois cépages mais il peut être mono cépage et dans ce cas il est brut blanc de blancs (100% Chardonnay) ou brut blanc de noirs (100% pinots noirs ou pinots meuniers)

Le brut doit séjourner légalement au moins 15 mois en cave à partir de la mise en bouteille (8 mois après la récolte) avant commercialisation. Par souci de qualité les bruts sont conservés environ 3 ans en cave.

Le Sec et Demi-sec

Le dosage est compris entre 33 et 50 grammes de sucre par litre de vin ; il est alors Demi Sec. Il peu aussi être sec ; alors le dosage est compris entre 17 et 35g par litre.

Le dosage est réalisé avec une liqueur composée de vins de réserve et de sucre de canne ou par un moût concentré rectifié (sirop de sucre provenant de jus de raisin).

Ces champagnes plus sucrés accompagnent à merveille desserts, foies gras et plats exotiques.
L'extra brut et le non dosé ou brut nature

L'extra brut : dosage compris entre 0 et 6g par litre de vin
Le non dosé : aucune addition de sucre ne doit être apportée et la teneur en sucre résiduel doit être inférieure à 3g/l

Le pari de la vinification sans sucre est très difficile, « aucun maquillage » n'est possible, les raisins doivent être d'une qualité irréprochable et bien mature.
Le rosé

Le rosé est généralement le fruit d'un assemblage des trois cépages et il est le seul rosé français qui peut être élaboré en additionnant du rouge avec du blanc (de champagne bien sur).

Parfois élaboré par saignée, la coloration est obtenue par une fermentation momentanée avec les pulpes, suivie d'un pressurage, ce qui permet l'extraction des colorants de la peau.

Champagne de fête et de séduction aux arômes plus fruités (fruits rouges)


Le millésimé

On qualifie de millésime un champagne dont l'assemblage est constitué exclusivement de raisins d'une même année. L'étiquette et le bouchon seront marqués de l'année du millésime. Il s'agit des plus belles années de la champagne.

Un millésime doit vieillir au moins 3 années en cave avant d'être vendu. Certains domaines vont jusqu'à 10 ans. Plus il vieillit, plus ses arômes sont complexes.

Annoncer qu'une vendange pourra être millésimée, c'est simplement constater que les raisins sont dans un excellent état sanitaire et sont parvenus à un degré de maturité suffisant (sucre et acidité)

1985, 1988, 1989, 1990, 1995, 1996, 1998, 2002 et 2004 sont parmi les plus jolis millésimes de ces vingt dernières années.


La grande cuvée

Les grandes cuvées sont les vins les plus prestigieux de chaque Maison. Le plus souvent millésimées elles doivent attendre au minimum 5 ans en cave avant commercialisation ; mais le plus souvent on doit attendre 10 ans.

Une sélection des meilleurs terroirs en grand cru et premier cru ainsi qu'une sélection aux pressoirs des meilleurs jus (les premiers litres sont plus concentrés en arôme).

Les plus connues sont :
Dom Pérignon de Moet & Chandon, Cristal de Roederer, La Grande Dame de Veuve Clicquot...
© 2010 Cave des sacres - Mentions légales - CAP Informatique